• Bosser au noir...

    A Berlin, tout le monde bosse au noir, enfin dans la gastronomie. Tu te fais sous-payer mais au moins tu n'as pas d'impots. Mais pour les gens comme moi, qui ont besoin d'une assurance maladie en Allemagne, et bien c'est la merde. Je n'ai pas de statut. Si je veux m'assurer, je dois m'assurer en tant que privé, et bonjour, ca coute aussi cher que les assurances suisses. Sinon en tant qu'étudiant c'est 50 euros par mois, trop pas cher. Mais je ne suis pas étudiante. Ici beaucoup de personnes sont inscrites à l'Uni mais n'y vont pas, c'est seulement pour avoir une assurance bon marché et les transports publics moitié prix....

    Un jour j'ai demandé à mon patron s'il pouvait me déclarer, donc au restau. Il me dit pas de problèmes, mais tu paies la moitié des frais. Attends, attends... comment ? Oui, je te déclare pour 400 euros/mois, comme ca tu as droit à une assurance maladie et tu paies des impots minimes, mais on partage les frais. Super, pas cool le mec. Et en me renseignant et bien c'est partout comme ca : tu veux etre déclarée, ok, je te déclare un minimum d'entrée et la moitié des frais, voir tous, c'est pour ta pomme. Si t'es pas content, il ya assez de personnes qui veulent rester au noir.

    En Allemagne, la caisse maladie est directement soustraite du salaire, comme les impots. Ma contribution à ma légalité se monterait à 85 euros/mois. Après déduction de cette somme, je ne toucherais meme plus 5 euros de l'heure. Heureusement que j'ai été augmentée....


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :